Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Romiana L. Stanchéva

Georges Papazov comme écrivain

Summary

 

La communication se propose d’aborder une problématique complexe, peu fréquentée par la recherche en littérature comparée. Il s’agit, d’un côté, de l’oeuvre littéraire d’un artiste-peintre et, par ailleurs, de la place d’un auteur bulgare francophone dans les interférences littéraires bulgares-françaises. La réponse à la question: “Quel est le public vise par l’auteur?” est de même recherchée.

L’oeuvre de Georges Papazoff , le célebre peintre parisien d’origine bulgare, a été étudiée abondamment. La bibliographie très riche en études sur cet auteur, proche du mouvemenr surréaliste, ne comprend que très peu de références à son oeuvre littéraire. Deux romans et cinq volumes de souvenirs et d’études sur la peinture forment le corpus d’une oeuvre jamais traduite en bulgare (à l’exception d’un premier livre, publié par l’initiative de l’auteur) et se trouvant en marge de l’intérêt de la critique littéraire française.

L’étude concrète du roman “Pope Vassil” (1968) cherche à surprendre un noyau de moments importants pour l’expression littéraire de ce cas de la francophonie bulgare: l’attachement à la tradition littéraire bulgare, la voie sinueuse de la réception de la littérature française, l’écriture, independante face au discours idéologique, propre à l’époque respective Bulgare, la nouveaute du thème des répressions politiques en Bulgarie après la Deuxième Guerre mondiale.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Leave a Comment

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.