Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Margarita Harbova

Influences europeennes et l’identite ethnoculturelle des Bulgares

Summary

 

Il est notoire que les influences culturelles d’Europe pénètrent dans les Balkans à partir du 18e s. Les sciences et les arts, la mode de l’époque des Lumières donnent une empreinte sur la vie traditionnelle des Bulgares. Sur le plan architectural la ville de Plovdiv subit de plus les tendances européennes. Des marchands font le commerce avec Vienne. A l’intérieur de leurs maisons, récemment bâties, apparaissent des dessins représentant des villes européennes et des monuments. La porcelaine viennoise et les vêtements richement ornés font partie de l’ambiance, dite viennoise, qui porte l’empreinte de la prospérité, d’un esprit ouvert. En même temps, les marchands de Plovdiv s’avèrent des donateurs de plusieurs églises où la sculpture sur bois et les nouveaux ornements enrichissent les modèles traditionnels.

Des architectes étrangers travaillent en Bulgarie (après 1878) pour moderniser les villes de Sofia, Plovdiv, Russe, Varna, Bourgas. Leurs modèles sont souvent très européens et ne reposent pas sur les traditions locales. Leurs activités diffèrent de celles des Bulgares qui ont terminé leurs études en Europe centrale et occidentale. Ces derniers profitent des formes architecturales bulgares du Moyen Age et des temps modernes pour réaliser leurs projets conformément à la pratique européenne et actuelle.

L’identité culturelle se perd parfois au cours des siècles. A nos jours des éléments européens sont toujours visibles sur les ensembles architecturaux. Mais souvent les modèles ne s’avèrent que des copies (sans respect de tradition) et le manque de goût détermine l’esprit des nouveaux riches.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Leave a Comment

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.